Définitions utiles

ÉCONOLOGIE :

Néologisme issu de la juxtaposition du préfixe econo- issu du terme économie et du suffixe -logie issu du terme écologie
pour mettre en exergue le fait que le mots écologie et économie ont d'un point de vue étymologique le même sens.
Le mot signifiant ainsi que cette nouvelle approche veut réconcilier écologie et économie.

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

est un document informatif obligatoire réalisé à l’occasion d’une vente ou de la location d’un bâtiment. Un rapport simplifié
et normalisé est établi donnant la consommation d’énergie primaire en Kwh/m²/an pour les principaux usages et l’étiquette
climat en équivalent tonne de CO² (principal GES). Des recommandations sont prévues en fin de rapport. Basé sur la méthode
3 CL agréée par l’Etat, ce document permet de comparer simplement des biens équivalents comme pour le gros électroménager.
Il ne peut être effectué que par une personne certifiée (formation + examen et suivi)

L’audit énergétique

est un document qui nécessite une étude plus complexe et plus approfondie de votre logement. Il demande une plus grande expertise pour la description de votre logement (parois, système de chauffage et ECS, ventilation, etc.) afin de mieux en appréhender ses paramètres (déperditions) et de manière beaucoup plus fine que pour le DPE. C’est à partir de cette analyse détaillée que pourront être proposées des alternatives techniques et chiffrées. Ce n’est donc pas un DPE « plus » permettant de comparer votre bien, mais bien une mission d’ingénierie personnalisée réalisée par un personnel spécialisé « Expert en Rénovation Energétique » (ERE certifié par I-CERT)

L’étude thermique

pour les bâtiments existants, appelée méthode TH C E Ex, est utilisée pour des bâtiments et/ou des rénovations lourdes. C’est un outil réglementaire très détaillé uniquement utilisable par des bureaux d’études thermiques pour des raisons de compétences et d’assurance. Il est obligatoire dans des cas précis, par exemple pour obtenir l’éco prêt à taux zéro de 30.000 € maximum (option n°2) visant à atteindre une « performance énergétique globale » du logement

Maître d'ouvrage :

Le maître d'ouvrage (ou maîtrise d'ouvrage, notée MOA) est la personne (personne morale, privée ou publique) pour le compte de laquelle sont réalisés les travaux de construction. Il en est le commanditaire et celui qui en supporte le coût financier (avec des partenaires financiers ou non). Le Maître de l'ouvrage est une personne morale physique (particulier), privée (SCI, SA...) ou publique (État, Collectivité...).

Assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO) :

Il a pour mission d’aider le maître d'ouvrage à suivre le projet réalisé par un maître d’œuvre, à prendre les multiples décisions qui lui incombent durant son déroulement et à le réceptionner. Il a un rôle de conseil et de proposition vis à vis de ce dernier. Ce type de mission est devenu courant du fait du caractère de plus en plus complexe des projets.
Contrairement au maître d’ouvrage délégué, il n’a pas à prendre de décision à sa place. Vis à vis du Maître d’Œuvre il exprime ce que veut le Maître d’ouvrage, il facilite la coordination de projet et permet au Maître d’ouvrage de remplir pleinement ses obligations au titre de la gestion du projet

Maîtrise d'oeuvre :

Le maître d’œuvre est la personne chargée par le maître d’ouvrage de concevoir le programme de construction ou de restauration, de diriger l’exécution des marchés de travaux, et de proposer le règlement des travaux et leur réception. Le maître d'ouvrage définit le programme et le maître d'oeuvre propose une solution technique et esthétique, dans l'enveloppe budgétaire.

ORDONNANCEMENT PILOTAGE COORDINATION (O.P.C) :

La mission de maîtrise d'oeuvre, elle a pour objet, dans le cadre d’un marché traité en corps d’état séparés, de définir l’ordonnancement de l’opération et de coordonner les différentes interventions afin de garantir les délais d’exécution et la parfaite organisation du chantier. Cette mission comprend :
• L’organisation générale du chantier,
• La définition de l’ordonnancement de l’opération,
• La coordination et le pilotage des travaux,
• La direction des réceptions et des levées de réserves.

Le Label :

Un label est une marque collective qui se matérialise par des signes distinctifs (nom, logo,..) et qui peut être utilisée par les différentes marques se conformant au cahier des charges du label. En France, les labels « énergétiques » sont gérés par l’association Effinergie.

La thermographie

utilise des images, dans l'infrarouge et en hiver, pour mettre en évidence les défauts d'isolation afin de prioriser les investissements en économies d'énergie (investissement souvent le plus rentable en termes d'économie d'énergie et pour atteindre les objectifs du Protocole de Kyoto). La thermographie infrarouge permet de rendre visible les déperditions de chaque bâtiment grâce à un « thermogramme » et à une échelle de couleurs.

Le test d'infiltrométrie

(Blower door test) permet de mesurer la quantité d'air rentrant dans un bâtiment et où se situent les fuites d'air. Grâce à ce test, on peut connaître la quantité d'air froid qui entre dans l'habitat et aussi connaître les endroits où il y a des fuites d'air pour mieux calfeutrer les trous. Pour effectuer le test, on utilise un infiltromètre, que l'on place à l'entrée du bâtiment. Cet appareil est équipé d'un ventilateur et d'une toile en nylon étanche pour permettre d'étanchéiser la porte d'entrée et ne laisser dépasser que le ventilateur.

Une énergie renouvelable

est une énergie renouvelée ou régénérée naturellement à l'échelle d'une vie humaine. Le caractère renouvelable d'une énergie dépend de la vitesse à laquelle la source se régénère, mais aussi de la vitesse à laquelle elle est consommée. Le pétrole ainsi que tous les combustibles fossiles ne sont pas des énergies renouvelables, les ressources étant consommées à une vitesse bien supérieure à la vitesse à laquelle ces ressources sont naturellement créées.

menu